Comment puis-je protéger ma famille, et moi-même, en cas de décès de mon conjoint ? Quels sont les droits et aides dont je peux bénéficier ?

« Mon mari est malade. S’il devait nous quitter, que se passerait-il pour nous? A quoi aurais-je droit pour élever mes enfants? Que dois-je faire pour prévoir au mieux notre protection? Et notre entreprise, que deviendra-t-elle? »

Lire la suite de l'article

Se préparer au pire permet parfois de profiter du présent plus sereinement. Envisager le décès de votre conjoint, c’est protéger votre famille et votre entreprise…

Vos droits en cas de décès

En tant qu’ayant droit de votre conjoint, un capital décès vous est garanti par l’assurance décès du régime général. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’une pension de réversion. Destinée à maintenir le niveau de vie du conjoint, elle vous concerne notamment si vous êtes conjointe collaboratrice ou ne travaillez pas. Avant 55 ans, une pension de veuvage peut vous être versée le temps de trouver un emploi. Ces aides, utiles, ne vous permettront cependant pas de conserver votre confort de vie…
Nos solutions 

Les solutions de prévoyance

Vous pouvez dès à présent souscrire des solutions de prévoyance vous permettant de faire face au décès de votre conjoint. Par exemple, il est possible de préserver la sécurité financière du foyer en garantissant le versement d’un capital et d’une rente en cas de décès suite à un accident ou à une maladie. Vos enfants peuvent également percevoir une rente éducation pour leur permettre par exemple de poursuivre leurs études. Pour tous vos comptes épargne ou prévoyance, vérifiez que les clauses bénéficiaires soient adaptées à vos objectifs.

Et dans l’entreprise ?

Votre mari était chef d’entreprise ?

Conjointe collaboratrice, vous pouvez (sous conditions) poursuivre l’activité à condition de détenir les qualifications nécessaires.

Conjointe associée, vous pouvez reprendre l’exploitation en demandant l’attribution de l’entreprise lors du règlement de la succession, quitte à dédommager les autres héritiers.

Enfin, un décès n’a pas d’effet sur le contrat de travail de la conjointe salariée, sinon celui de remettre en cause la stabilité de l’entreprise. Mais attention, mariée en communauté des biens, l’entreprise vous appartient également et sa gestion vous revient en cas de décès !

Afin d’assurer la pérennité de l’entreprise dans ce genre de situation, pensez à une assurance « homme-clé » pour votre conjoint.

Nos solutions

Anticiper pour protéger votre famille et votre entreprise avec les solutions de prévoyance : BATIPREVOYANCE et BATIPREVOYANCE Homme-clé.

Envoyez-nous votre avis
Voir aussi