Je suis chef d’entreprise, comment l’entreprise continue-t-elle de fonctionner pendant mon absence ?

« Et s’il m’arrivait quelque chose ? Si j’étais immobilisée chez moi plusieurs semaines ? L’organisation de mon entreprise en serait bouleversée, et son avenir remis en cause ! Comment lui donner les moyens de traverser cette mauvaise passe? »

Lire la suite de l'article

En tant que femme chef d’entreprise, vous êtes un pilier de son fonctionnement, au quotidien comme à long terme. Mais s’il venait à vous arriver quelque chose, votre entreprise aurait-elle les ressources pour tenir bon pendant votre absence?

L’entreprise en péril…

Avez-vous déjà imaginé les conséquences pour votre entreprise de votre absence, temporaire ou durable, voire… de votre décès ? L’organisation en serait perturbée : vos proches collaborateurs devraient reprendre une partie de vos fonctions, ce qui engendrerait un surcroît de travail pour eux, et donc la nécessité de recruter… Les tâches dont vous aviez l’habitude seraient peut-être moins bien effectuées, ou avec moins d’efficacité. D’où une accumulation de retard… La désorganisation engendrée occasionnerait des dépenses supplémentaires et un manque à gagner pouvant remettre en cause l’avenir de l’entreprise. Sans parler du contrecoup psychologique pour l’ensemble du personnel !
Nos solutions 

Quelles solutions pour aider les femmes dirigeantes à garder le cap ?

Les situations de ce genre, si elles arrivent plus souvent qu’on ne le pense, ne sont pas forcément irrémédiables ! Il existe des contrats vous permettant d’anticiper l’absence des « hommes-clés » (ou des femmes…) de la société. Vous, en tant que chef d’entreprise, bien sûr, mais pas seulement : vos proches collaborateurs ou, par exemple, un commercial particulièrement actif peuvent être concernés. Ces contrats de prévoyance sont souscrits par l’entreprise et elle en est seule bénéficiaire. En cas de décès, d’incapacité ou d’invalidité de travail, des indemnités ou un capital sont versés au titre de garantie contre les pertes d’exploitation. Le montant des cotisations dépend de l’âge, de la catégorie socioprofessionnelle de l’homme-clé et des niveaux de capitaux choisis, et sera déduit de l’impôt sur les sociétés.

Sans résoudre tous les problèmes, un contrat de prévoyance « homme-clé » est essentiel pour éviter les catastrophes et permettre à votre entreprise de rebondir!

Nos solutions

Vous voulez assurer la bonne santé de votre entreprise en toute circonstance, optez pour BATIPREVOYANCE Homme-clé !

Envoyez-nous votre avis
Voir aussi