Salariée de l'entreprise familiale, comment puis-je préparer moi-même ma retraite ?

« Quand j’arrêterai mon activité, après toutes ces années à travailler dans l’entreprise avec mon conjoint, j’ai peur de ne pas toucher une pension suffisante… Quelles sont les solutions dont je dispose pour améliorer moi-même ma retraite ? »

Lire la suite de l'article

Conjointe-salariée, conjointe associée ou conjointe collaboratrice : votre régime de retraite est différent. Mais dans tous les cas, votre pension risque de se révéler insuffisante pour maintenir le niveau de vie de votre famille. Il est donc prudent, dès à présent, de découvrir les dispositifs qui vous permettront de compléter votre revenu le moment venu !

Des solutions individuelles accessibles selon votre statut

Quel que soit votre statut, en tant qu'épouse d'artisan, vous pouvez choisir de souscrire un PERP (plan d’épargne retraite populaire), ou encore une assurance-vie pour votre retraite. Grâce à ces contrats, vous cotisez régulièrement selon un montant que vous déterminez au préalable.  Avec le PERP vous bénéficiez d’une épargne qui vous sera versée plus tard sous forme de rente (si vous le souhaitez, 20% de la rente peut vous être versé en capital) Avec l’assurance-vie, vous disposez d’une épargne disponible à tout moment.

Si vous avez le statut de conjoint-collaborateur, vous pouvez aussi souscrire un contrat de retraite Madelin, réservé aux travailleurs indépendants, dont le dispositif fiscal est particulièrement avantageux pour les TNS (Travailleur non salarié).

Enfin, sachez qu’en cas de décès de votre conjoint, si celui-ci a souscrit un PERP ou une assurance-vie ou un contrat de retraite Madelin et que vous êtes bénéficiaire, vous percevrez une pension de réversion (c’est-à-dire que vous toucherez une partie de la retraite qu’il percevait (ou aurait dû percevoir). Le taux de réversion et les conditions varient selon votre situation, mais ce dispositif peut s’avérer déterminant dans une situation difficile.
nos solutions retraite 

Combinez les solutions pour optimiser votre fiscalité !

Si vous et votre conjoint relevez du statut non salarié, vous pouvez déduire chacun vos cotisations. Si vous êtes conjointe collaboratrice et votre mari TNS, vos cotisations sont déductibles dans la limite d’un plafond unique. Ces questions fiscales sont un peu techniques, mais peuvent faire une vraie différence : rencontrez un conseiller pour faire le bon choix.

Des solutions collectives par le biais de l’entreprise

Enfin, des solutions dans le cadre de l’entreprise peuvent aussi vous aider :

  • les contrats d’épargne-retraite d’entreprise (Article 83), dont les cotisations financées par l’entreprise représentent un pourcentage fixe et défini de votre salaire 
  • les plans d’épargne salariale (PEE et PERCO), qui vous permettent de vous constituer une épargne qui sera bloquée jusqu’à votre départ en retraite.
Nos solutions

Effectuez votre diagnostic-retraite en quelques clics.

 

Et découvrez, sur le site www.smabtp.fr, nos solutions d’épargne : PERP, assurance-vie ou contrat Madelin.

Envoyez-nous votre avis