Les conjointes d’artisans sont également affectées par le stress

Il y a encore peu de temps, nous admettions que la dépression, le stress et même le « burn out » pouvaient toucher les artisans du bâtiment

Lire la suite de l'article

Il y a encore peu de temps, nous admettions que la dépression, le stress et même le « burn out » pouvaient toucher les artisans du bâtiment . Aujourd’hui un autre tabou est sur le point d’être brisé : les mêmes symptômes peuvent toucher les conjointes des artisans du bâtiment , qui sont pour 99% d’entre eux des femmes. Elles travaillent en effet une fois sur deux dans l’entreprise familiale et leur rôle n’est pas de tout repos, selon un premier baromètre sur les conditions de travail et l’état de santé des conjoints d’artisans, présenté à l’occasion des Journées Professionnelles de la Construction de la CAPEB en avril 2016.

Selon la présidente de la Commission Nationale des Femmes d’Artisans* , Catherine FOUCHER, il est difficile pour les conjointes d’artisans de parler de leur stress ou encore de leurs angoisses car il s’agit de l’intime.

C’est encore un sujet méconnu par beaucoup de monde et confidentiel. Et pourtant 55% des conjointes d’artisans du BTP souffrent de mal-être, de stress pouvant aller jusqu’au « burn out ».

*Fondée en 1979 au sein de la CAPEB.

Est-il facile de distinguer vie professionnelle et vie personnelle ?

Pas évident pour les conjointes de tracer une véritable barrière entre vie professionnelle et personnelle . 85% d’entre elles considèrent que la vie professionnelle empiète sur la personnelle. Le premier facteur étant l’entourage . En effet, 48% estiment ne pas accorder suffisamment de temps à leur entourage. Selon Catherine FOUCHER, les femmes culpabilisent de ne pas s’occuper de leur famille ce qui est une cause supplémentaire au stress . On pourrait cependant croire que travailler sur le même lieu avec son conjoint pourrait améliorer la situation. Bien au contraire, cela amplifierait le problème.

Les loisirs sont également une partie intégrante de l’épanouissement . Or, toujours selon les dires de la présidente de la Commission Nationale des Femmes d’Artisans, très peu de conjointes consacrent du temps aux loisirs :

  • 29% s’accordent des sorties ou des loisirs en famille ;
  • 28% s’accordent des sorties avec leur conjoint ;
  • 50% s’accordent une activité extra-professionnelle.

Des chiffres qui sont encore insuffisants. « Il faut les encourager à penser à elles. La sérénité génère moins de stress et est aussi bénéfique pour les résultats de l’entreprise » - Catherine FOUCHER

Quels sont les facteurs de stress des conjointes d’artisans du bâtiment ?

57% des conjointes considèrent le poids administratif comme un des premiers facteurs du stress. Elles font en sorte de soulager au maximum la charge de travail de leur mari ce qui peut être difficile, stressant et angoissant.

Pour 54% des conjointes, le stress du chef d’entreprise est la seconde cause. Elles sont les personnes sur lesquelles le chef d’entreprise peut se reposer et évoquer ses angoisses et ses inquiétudes.

En troisième position arrive le manque de visibilité sur l’avenir pour 54% des conjointes, puis pour 50% des répondantes les difficultés de trésorerie arrivent juste après.

Quelles sont les conséquences du stress chez les conjoints ?

Plusieurs conséquences, plus ou moins importantes sont remarquées chez les conjointes souffrant de stress. Premièrement la fatigue . 50% d’entre elles déclarent être fatigués et 11% déclarent prendre des médicaments pour dormir.

La fatigue n’est pas anodine, elle peut notamment engendrer des conséquences physiques et psychiques. Ainsi :

  • 55% des répondantes déclarent souffrir de troubles émotionnels tels que la nervosité, l’irritabilité, l’angoisse ;
  • 47% ont des douleurs musculaires ou articulaires ;
  • 23% souffrent de maux de tête
  • 21% déclarent avoir des troubles digestifs.

Quelles peuvent être les aides ?

Des outils vont être mis en place pour aider les conjoints dans ce mal-être quotidien. Dans cette optique, un numéro Cristal et un service unique d’assistance pour les conjoints a été créé.

Cette convention a pour but d’assurer :

  • des entretiens individuels
  • un accompagnement social
  • un soutien psychologique avec l’aide d’un psychologue clinicien
  • des aides à la vie courante, personnelle ou professionnelle avec des assistantes sociales.

En rencontrant un conseiller pour réaliser un diagnostic de votre situation personnelle et professionnelle, des actions de prévention peuvent être mises en place afin de prévenir des situations difficiles.

Source : http://www.batiactu.com/edito/stress-affecte-aussi-conjoints-artisans-batiment-44566.php

Envoyez-nous votre avis