Au chômage, de quelles protections puis-je bénéficier ?

« Aujourd’hui, ma situation professionnelle est stable. Mais si demain je perdais mon emploi ou mon entreprise, comment continuer à subvenir aux besoins de ma famille et garder le cap ? De quelles protections pourrais-je bénéficier ? »

Lire la suite de l'article

Un accident de parcours peut vite arriver. Vos droits différeront selon votre statut mais, dans tous les cas, il est de votre intérêt d’avoir anticipé la situation !

J’ai un statut de salariée…

Lorsque vous êtes salariée, vous cotisez au régime d’assurance chômage. Si vous perdez votre emploi, vous aurez donc droit à des indemnités et aux allocations de chômage. Ces dernières seront néanmoins limitées en montant et dans le temps ! Alors, à vous de prévoir en prenant les devants à titre individuel grâce à une épargne de précaution couvrant entre 6 et 12 mois de revenus. Un contrat d’assurance-vie investi sur un support Euros garanti peut tout à fait faire l’affaire.

Si vous êtes conjointe-salariée, attention ! Lors d’une demande d’allocations, Pôle emploi doit reconnaître le lien de subordination entre vous et le chef d’entreprise, et vérifier que vous n’étiez pas impliquée dans la gestion de l’entreprise. Et si vous êtes dirigeante salariée, vous devez prouver en plus que votre contrat de travail correspond à des fonctions techniques distinctes de votre mandat de dirigeante, or la loi est floue à ce sujet…
nos solutions 

Je suis Travailleur Non Salarié (TNS)…

En tant que TNS, que vous soyez chef d’entreprise, conjointe collaboratrice ou conjointe associée, vous ne cotisez pas au régime d’assurance chômage. En cas de perte d’emploi, votre situation personnelle est mise en danger ! Mieux vaut alors prévoir : vous pouvez par exemple souscrire, par le biais de votre entreprise, à une assurance individuelle perte d’emploi qui vous laissera le temps de rebondir. Valable pour une perte d’emploi involontaire, elle vous permettra de toucher pendant plusieurs mois un pourcentage de votre ancien revenu. Ce type de contrat est en plus compatible avec les avantages fiscaux de la loi Madelin.

Quoi qu’il en soit, salariée ou TNS, l’important est de prévoir aujourd’hui les aléas de votre carrière en choisissant la solution la mieux adaptée à vos besoins.

Nos solutions

Pour anticiper les difficultés dues à la perte de son emploi, découvrez le contrat Garantie sociale des chefs et dirigeants d’entreprises (GSC) ou les solutions d'assurance-vie BATIPROJET.

Envoyez-nous votre avis
Voir aussi