Les femmes chef d’entreprise, plus nombreuses dans les PME

Depuis 2003, le nombre de femmes chefs d’entreprise progresse régulièrement.

Lire la suite de l'article

Depuis 2003, le nombre de femmes chefs d’entreprise progresse régulièrement. Toutefois, elles restent minoritaires, qu’il s’agisse d’une grande ou d’une petite entreprise.  

KPMG (Réseau mondial de prestations de services d’audit, fiscaux et de conseil) a réalisé une étude sur l’évolution de la place des femmes au poste de chefs d’entreprises en France durant ces dix dernières années. Cette étude a été publiée le 18 juin 2015 dans le cadre du salon Planète PME.

L’étude est une enquête comparative sur la période 2003-2013 , comprenant plusieurs éléments :

  • La place des femmes à la direction des PME (petites et moyennes entreprises) et ETI (entreprises de taille intermédiaire) en France
  • Une enquête d’opinion (réalise par l’institut CSA) auprès de 400 femmes dirigeantes et 200 dirigeants
  • Des entretiens et des témoignages de 12 femmes chef d’entreprise à travers le réseau « Woman for Business ».

Qu’a révélé cette étude KPMG ?

L’étude KPMG révèle qu’en 2013 les femmes représentent seulement 14% des dirigeants d’entreprise , tandis qu’elles représentent 48% de la population active française. Une évolution de seulement 1,2 point en 10 ans.

Ce sont les PME et les TPE qui comptent plus de femmes chefs d’entreprises que les grands groupes. En effet, les entreprises de moins de 20 salariés dirigées par des femmes représentent 15,4% , contre seulement 3,5% pour les sociétés de plus de 1000 salariés. 

Comment expliquer cette tendance ?

Ce phénomène peut s’expliquer notamment par le fait que la majorité des femmes, dirigeantes d’entreprise de TPE ou PME, accèdent à ce poste par la création (44%), le rachat (43%), ou en bénéficiant d’une promotion interne (27%). Le mode d’accès aux fonctions de dirigeant est le même pour les hommes que pour les femmes.

L’étude démontre cependant, que les femmes deviennent le plus souvent dirigeantes par transmission familiale (22% contre 16% pour les hommes). Un véritable écart avec celles qui le deviennent par recrutement externe (7% contre 14% en ce qui concerne les hommes).

On remarque une véritable montée en puissance des équipes mixtes . Les dirigeants hommes et femmes, partagent les mêmes motivations, difficultés et la même conception de la fonction. Ils se rejoignent sur le fait que les moteurs d’accès à ce poste sont le goût d’apprendre et la recherche de l’épanouissement.

Dans quels secteurs les femmes chef d’entreprise sont-elles les plus présentes ?

Les femmes qui ont entre 30 et 40 ans, représentent la plus grande part des dirigeantes d’entreprise, passant de 12,1% à 18,2% en 10 ans.  Elles sont particulièrement présentes en Île-de-France dans le Sud et le Sud-Ouest si nous les comparons à leur répartition sur le territoire.

  Les femmes sont particulièrement présentes dans 3 secteurs d’activité, à savoir :

  • Le social (22%)
  • Les services aux particuliers (18,6%)
  • Le commerce (16,4%).

L’étude enregistre également une forte progression du nombre de dirigeantes d’entreprise dans des secteurs masculins comme l’automobile (8% en 2003 contre 10% en 2013) ou l’industrie agroalimentaire (13% en 2003 et plus de 16% en 2013).

En revanche les femmes sont moins présentes dans les domaines du bâtiment ou des biens et équipements (7,7%).

Les chefs d’entreprise attachent de l’importance au facteur humain, élément de réussite pour l’entreprise. Les femmes se sentent plus concernées notamment par la parité et l’accès des femmes à des postes de responsabilités, l’obligation de la mise en place d’une mutuelle santé .

Elles sont aussi plus nombreuses à avoir mis en place un contrat de prévoyance pour leurs salariés .

Rencontrez un conseiller dans votre région pour réaliser un bilan assurantiel sur votre patrimoine professionnel et personnel.

Envoyez-nous votre avis