Comment bien assurer mon habitation ?

En France, on compte un départ de feu domestique toutes les 2 minutes, un cambriolage toutes les 1,5 minutes, soit près de 1 000 cambriolages par jour. Le risque n’est malheureusement pas nul. Aussi, est-il important d’être bien assuré pour limiter les désagréments.
Lire la suite de l'article

Le choix attentif d’une assurance et des garanties qui composent le contrat peut faire la différence le jour où un sinistre survient : incendie, dégât des eaux, cambriolage… Comment bien la sélectionner ? Quelles assurances souscrire lorsque l’on est propriétaire, locataire, étudiant ? Que dit la Loi ? Voici, en 4 réponses, les principales clés de l’assurance habitation. Nos solutions

Qu’est-ce qu’une bonne assurance habitation ?

Une bonne assurance habitation doit couvrir le lieu même de votre habitation (les locaux), son contenu et la responsabilité civile de tous les occupants de l’habitation, et ce, pour différents évènements (incendie, explosion, dégâts des eaux, vol, bris de glace, catastrophes naturelles…). Pensez à bien déclarer vos objets de valeur (bijoux, œuvre d’art…) ainsi que votre mobilier professionnel. La multirisque habitation couvre également la responsabilité civile (dommages au tiers) du fait du bâtiment, des personnes, des animaux et votre responsabilité locative et villégiature. Enfin, des options peuvent vous être proposées telles la protection juridique, l’assistance et l’assurance scolaire ou extra-scolaire.
Durant la vie de votre contrat, prenez contact régulièrement avec votre assureur afin de lui déclarer tout changement (agrandissement, achat de mobilier, naissance...). Cela vous permettra d’éviter des non-garanties en cas de sinistre.
Avant de souscrire votre assurance, ayez un regard attentif sur les garanties, les montants de garantie et les franchises qui vous sont proposées ; cela fait toute la différence d’un contrat d’assurance à l’autre.

Que dit la Loi ?

La loi n°2014-366 du 24 mars 2014 pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (loi ALUR) a pour objectif de réguler les dysfonctionnements du marché, à protéger les propriétaires et les locataires et à permettre l’accroissement de l’offre de logements dans des conditions respectueuses des équilibres des territoires.
Pour cela, la Loi prévoit désormais les dispositions suivantes :

  • les copropriétaires, occupants ou non ainsi que le syndicat de copropriété sont désormais tenus de souscrire une assurance au titre de leur responsabilité civile ;
  • le locataire doit s’assurer contre les risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire et de justifier auprès du bailleur qu’il est effectivement assuré ;
  • le bailleur, à défaut de la remise de l’attestation d’assurance à l’issue du délais d’un mois à compter d’une mise en demeure non suivie d’effet, a la possibilité de souscrire une assurance pour le compte du locataire au titre de leur responsabilité civile et de lui en refacturer le coût. Attention : seule la responsabilité civile sera alors couverte ; le contenu du logement (meubles, par exemple) sera exclu du contrat.

Mon enfant a moins de 30 ans et est étudiant. Peut-il bénéficier de conditions avantageuses pour son assurance habitation ?

Tout à fait ! Les assureurs ont tout prévu, y compris des tarifs préférentiels pour bien démarrer dans la vie ! Pour quelques euros par mois, toutes les garanties indispensables pour protéger son logement (responsabilité du locataire, incendie, dégâts des eaux, vol, dommages électriques aux appareils…), sa responsabilité civile (dommages matériels et immatériels, défense/recours…) et sa vie personnelle (frais de santé à la suite d’un accident, individuelle accident en cas d’invalidité, capital études suite à une maladie grave ou à un accident…) lui sont proposées.

Je suis propriétaire d’un bien que je loue. Comment m’assurer ?

L'assurance multirisque propriétaire non occupant est spécifiquement conçue pour les particuliers propriétaires de biens immobiliers, pour garantir les dommages que leur bien peut causer ou subir. Cette assurance concerne les biens occupés par un locataire ou vides. Celle-ci permet d'assurer des logements ou des petits immeubles de logements, des bâtiments divers non aménagés comme des garages loués à des particuliers, des granges… C'est une assurance multirisque qui couvre tous les risques essentiels : incendie, explosion, foudre, dommages électriques, catastrophes naturelles, responsabilité civile du propriétaire d’immeuble, dégâts des eaux… L'assurance propriétaire non occupant permet de protéger le bien immobilier contre des risques que ne couvrent pas les assurances du locataire et de la copropriété (ou en cas de défaillance de ceux-ci : contrat résilié pour non-paiement, par exemple) ou encore dans le cas où la responsabilité de bailleur est engagée : installations électriques défectueuses, éclatement de canalisation… Bien entendu, ce type d’assurance protège également le logement lorsque celui-ci est vacant.

Nos solutions
Envoyez-nous votre avis