Le confinement a favorisé l’épargne des Français

La crise du Covid-19 a eu de nombreuses incidences sociétales, psychologiques et professionnelles. Le confinement, au-delà du fait qu’il ait été plus ou moins accepté par les Français, a permis d’atteindre un chiffre record en matière d’épargne. En effet, en moins de trois mois, les Français ont réussi à constituer une épargne de 55 milliards d’euros.

confinement les français épargnentQuels ont été les placements privilégiés par les Français ? Quelles sont les raisons et les causes de cet engouement dans les placements qualifiés de “sécurisés” ? Que vont faire les Français de cette épargne constituée ? Autant de questions auxquelles il convient de répondre afin de comprendre “pourquoi un tel record”. Est-ce une épargne dans un objectif de capitalisation au regard d’une situation problématique en termes professionnelle et sécurité de l’emploi? S’agit-il d’une épargne plus ou moins contrainte qui pourrait servir aux Français de voir venir si la situation venait à évoluer de nouveau sur des privations ?

Les raisons d’un tel montant record d’épargne

La crise sanitaire a eu des répercussions sur le plan économique, professionnel et parfois psychologique. Pour certains d’entre nous, cela a même eu des impacts sur la vie en elle-même. Des remises en question sur le fond même de la vie. Faut-il tout simplement vivre et en profiter, faut-il mettre tout en œuvre pour mettre sa famille à l’abri ? De nombreuses interrogations qui ont certainement profité à des versements record sur les comptes courants ou les livrets réglementés.

 

La mise en place de certaines règles sanitaires et autres indications, à la fin du confinement, ont également poussé certaines personnes à revoir leur projet, par exemple en terme de voyage. Une étude révèle que les Français avaient épargné 55 milliards d’euros au cours des huit semaines de confinement. Les types de placement utilisés démontrent, tout de même, une certaine sécurité des placements. Pour 44 % des épargnants, les versements ont été réalisés sur des comptes courants et pour 36 % sur des livrets réglementés tels que le Livret A ou sur un Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS). En clair, des placements ne présentant aucun risque. Il semble, de ce fait, que la stratégie d’investissement des Français n’était pas la capitalisation, mais simplement la constitution d’une épargne de “secours” ou simplement une épargne contrainte. En effet, le taux d’épargnants ayant tout simplement laissé le surplus d’argent non dépensé sur leurs comptes courants est une explication de cette épargne contrainte. Les privations de sorties du confinement ont, effectivement, eu pour certains une conséquence directe sur leur budget mensuel.

Toutefois, cette étude montre également que 20 % des épargnants ont investis sur de l’assurance-vie et de la capitalisation en Bourse. Cette stratégie, elle, démontre un engouement pour de la capitalisation à long terme. La redéfinition des priorités de chacun n’a donc pas été la même pour tout le monde !

Que vont faire les Français avec cette épargne constituée ?

Si les priorités d’épargne, de chacun étaient différentes, cela est également le cas sur comment utiliser cette épargne constituée. En effet, 76 % des épargnants déclarent ne pas savoir quoi faire avec cette épargne. A l’inverse, 24 % de ces épargnants savent de quelle manière ils utiliseront cette épargne. Et là encore, les priorités de chacun ne sont pas identiques. 58 % ont déclaré que cette épargne serait destinée aux loisirs, aux vacances, ce qui introduit une pensée de vouloir profiter de la vie ou une envie de rattraper les moments “perdus” pendant le confinement. Toutefois, 42% de ces épargnants indiquent vouloir entreprendre une stratégie sur du long terme avec des placements en assurance-vie, par exemple. Cette stratégie, quant à elle, traduit plus une envie de sécurité, de protection de ses proches ou de son avenir.

Le confinement a modifié certaines habitudes y compris dans le domaine de l’épargne. On a eu le temps de redéfinir ses priorités et on préfère épargner pour assurer son avenir. Les solutions pour placer son épargne sont nombreuses et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. SMAvie est présente dans toute la France avec un réseau de conseillers experts qui sauront vous accompagner dans le choix de la solution d’épargne la plus adaptée à votre ou vos objectifs. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour réaliser un bilan personnalisé.

Document publicitaire

Sources : https://www.francetransactions.com/actus/news-epargne/76-des-epargnants-ne-savent-quoi-faire-de-leur-epargne-constituee-pendant-le.html

Ces articles peuvent également vous intéresser