Entrepreneur et retraite : quels sont les moyens à mettre en place ?

Le système de retraite français est basé sur un principe de répartition, cela signifie que les actifs cotisent afin de permettre aux retraités de toucher leur pension de retraite. Depuis quelques années ce système connaît des failles.
Lire la suite de l'article

En effet, les cotisations retraite des actifs ne sont pas réellement suffisantes pour pallier convenablement les retraites de nos aînés. Si cette notion reste parfois abstraite pour les salariés, elle l’est encore plus pour les indépendants qui voient leurs revenus considérablement baisser au moment de leur départ en retraite.

 

Dès lors, il est nécessaire pour un indépendant de prévoir et d’anticiper cette baisse de revenu dès la création ou la reprise de l’entreprise. En effet, différents dispositifs ont été mis en place afin que les entrepreneurs, qu’ils soient entrepreneurs salariés ou un entrepreneurs indépendants, puissent mettre en place une stratégie afin de s’assurer d’une bonne retraite.

 nos solutions

Différence entre entrepreneur salarié et entrepreneur indépendant

 En tant qu’entrepreneur, il existe deux grands statuts : l’entrepreneur indépendant et l’entrepreneur salarié. C’est le choix de ce statut qui va générer des différences en matière sociale et notamment au niveau de la retraite. En effet, on parle d’entrepreneur salarié, lorsque celui-ci est affilié au régime général de l’assurance retraite au même titre qu’un salarié d’une entreprise. Ainsi, un président de SAS, par exemple, est considéré comme salarié de son entreprise et bénéficie d’un contrat de travail. De ce fait, ses cotisations seront versées au régime général et il pourra bénéficier de la retraite complémentaire gérée par l’AGIRC et l’ARRCO. Au 1er janvier 2019, ces deux régimes vont être amenés à fusionner pour ne former plus qu’un, le régime Agirc-Arrco, apportant ainsi plus de lisibilité et de simplicité.

 

En ce qui concerne l’entrepreneur indépendant, appelé TNS (Travailleur Non Salarié), il est affilié au régime de la Sécurité sociale des indépendants, pour les artisans, les commerçants ou encore les industriels ; les professions libérales, dépendent quant à elles de la CIPAV (Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance Vieillesse). Les cotisations retraites de ce statut étant plus faibles, c’est en toute logique que les entrepreneurs indépendants sont dans l’obligation de se tourner vers un système de retraite par capitalisation afin de s’assurer un maintien de revenus au moment du départ en retraite.

 

Les différents dispositifs mis en place pour les entrepreneurs

 Il existe différents dispositifs afin de s’assurer une retraite plus confortable. Selon que l’on soit entrepreneur salarié ou entrepreneur indépendant, les dispositifs seront différents. Ainsi, un TNS pourra souscrire un contrat retraite Madelin sur lequel il épargnera tout au long de sa carrière afin, qu’au moment de sa retraite, il puisse en retirer l’épargne et les intérêts sous forme de rente. Ce dispositif implique un versement minimal chaque année. L’entrepreneur indépendant aura également la possibilité d’adhérer à un PERP, Plan d’Epargne Retraite Populaire, dont l’objectif est identique au contrat Madelin. A la sortie du contrat, l’entrepreneur aura la possibilité de récupérer 20% maximum de l’épargne retraite constituée sous forme de capital. Enfin, il peut également prévoir la souscription d’un contrat d’assurance-vie bénéficiant d’une fiscalité spécifique, et présentant plus de souplesse car permettant une sortie en rente ou en capital. L’entrepreneur salarié, lui, pourra mettre en place un PERP, mais également un PERCO (Plan Épargne Retraite Collectif). La liquidation du PERCO se fait sous forme de rente ou éventuellement sous forme de capital entièrement ou partiellement, si cela est prévu au contrat. L’entrepreneur salarié aura également la possibilité de mettre en place des dispositifs spécifiques complémentaires, tels que le PERE pour lequel un montant de cotisations est défini lors de la mise en place. Le versement devra être périodique et obligatoire.

 

Il existe beaucoup de solutions complémentaires pour préparer efficacement sa retraite lorsque l’on est entrepreneur indépendant. Lorsque l’on crée son entreprise, les sujets à traiter sont nombreux et il devient indispensable de se faire accompagner pour assurer sa protection et ainsi pérenniser son activité professionnelle. Nos conseillers peuvent vous guider et répondre à vos questions pour déterminer les solutions qui conviennent le mieux à votre situation. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un conseiller dans votre région.

 

Sources : https://www.bfmtv.com/pratique-finances-perso/entrepreneur-comment-preparer-sa-retraite-1497975.html

 

Document publicitaire

Nos solutions

Préparez votre retraite en réduisant vos impôts avec la loi Madelin

 Travailleurs indépendants, épargnez avec BATIRETRAITE MultiCompte Initiative

Envoyez-nous votre avis