Crise sanitaire : la situation actuelle est-elle favorable à la création d'entreprise ?

Depuis plusieurs années, la création d'entreprises est en constante augmentation. Cela concerne tous les secteurs d’activité et toutes les formes d'entreprise. Mais la récente crise sanitaire due au Covid pourrait remettre en cause cette volonté d'entreprendre.
Lire la suite de l'article

En effet, les différentes mesures du gouvernement pour lutter contre cette crise ont parfois impactés de manière importante l’activité des entreprises. Le confinement de plusieurs semaines n'a pas amélioré la situation et la consommation de biens et de services a souvent été très ralentie.

Mais tout n'est pas perdu, cette situation, qui au départ pouvait sembler peu favorable à l'entrepreneuriat pourrait s'avérer être une occasion à ne pas rater.

Des mesures exceptionnelles pour la création d'entreprise.

En plus des aides qui ont été mises en place à la suite de la loi PACTE, l'Etat a défini des mesures supplémentaires visant à conserver le même niveau de création de richesse intérieure. C'est donc une double protection pour quiconque souhaiterait se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise. Il s'agit pour la plupart, d'aides fiscales pour toute nouvelle entreprise : le crédit d'impôt recherche pour toutes les dépenses en matière de recherche et développement, le crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d'entreprise, dans la limite de 40 heures de formation et la réduction d'impôt de 18% sur le revenu personnel en cas de versement à titre de souscription au capital social initial ou d'une augmentation de capital de petites entreprises.

Mais une nouvelle création d'entreprise peut aussi vous donner droit à d'autres avantages et exonérations si celle-ci peut être qualifiée de jeune entreprise innovante.

Des aides en fonction de la situation de l'entrepreneur.

D'une manière générale, l'aide qui peut être octroyée à un plus grand nombre de créateurs est l'aide aux créateurs et repreneurs d'entreprise (ACRE). Pour l'obtenir, il est nécessaire de faire des démarches auprès de votre CFE dans les 45 jours suivant la création de l'entreprise.

Si vous êtes demandeur d'emploi, vous pouvez tout à fait conserver votre allocation de retour à l'emploi.

Pôle Emploi permet aussi de percevoir l'aide à la création et à la reprise d'entreprise (ACRE). Celle-ci vous donne la possibilité de continuer à percevoir 45% de vos allocations après la création de votre entreprise.

Enfin, si vous êtes en situation de licenciement économique, vous pouvez bénéficier d'un contrat de sécurisation professionnelle (CSP).

Plusieurs stratégies sont possibles

Vous l'aurez compris, la création d'entreprise en ces temps de crise est une opportunité qui peut s'avérer payante pour quiconque souhaiterait se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat. Certains secteurs ou marchés semblent se démarquer dans le contexte actuel. Il convient toutefois d'étudier les différentes aides qui peuvent vous êtes octroyées en fonction de votre situation. Attention cependant à ne pas vous lancer trop précipitamment dans cette aventure.

Que ce soit pour reprendre ou créer une entreprise, il est nécessaire de bien se faire accompagner. Outre les aides de l'Etat qui existent, il y a des solutions qui s'adapteront à vos projets aussi bien professionnels que personnels. Nos conseillers seront ravis de réaliser avec vous un bilan de votre situation pour vous guider le plus efficacement possible.

Document publicitaire

Source : https://www.forbes.fr/brandvoice/pourquoi-faut-il-creer-une-entreprise-actuellement-tout-savoir-en-3-minutes/?cn-reloaded=1

Envoyez-nous votre avis