Réseau professionnel féminin

En France, les réseaux professionnels féminins sont ...

Lire la suite de l'article

En France, les réseaux professionnels féminins sont de plus en plus nombreux. On en compte actuellement près de 450 , alors qu’il y a 5 ans ils n’étaient que 200. Le nombre d’adhérentes augmente sans cesse. Aujourd’hui, le plus grand réseau féminin en France est SNCF au féminin, qui regroupe plus de 3 000 adhérentes .

Les réseaux professionnels féminins, créés par des femmes pour des femmes , regroupent des professionnelles de tout âge et de tout horizon.
Mais dans quel but sont-ils créés et quels sont leurs avantages ?

Quel est le but de ces réseaux professionnels ?

Nous connaissons les groupements mixtes qui regroupent femmes et hommes ayant des profils et des compétences bien spécifiques. Dans ces réseaux mixtes, les discussions sont exclusivement professionnelles et business . Ce qui n’est pas le cas au sein des réseaux féminins.

Ces derniers présentent de nombreux avantages pour les femmes. Ce ne sont pas simplement des réseaux business. Ce sont avant tout des groupements dans lesquels les femmes s’entraident, s’encouragent, partagent leurs expériences respectives, aussi bien sur leur vie professionnelle que personnelle. Il n’y a en effet pas de frontière hermétique, les deux sont associées. Les conseils pour concilier leur vie privée avec leur métier sont donc les bienvenus et les plus courants.

Ces réseaux professionnels féminins ont donc pour vocation de faire avancer la mixité dans le monde professionnel , notamment en combattant le « plafond de verre ». Cette fameuse barrière invisible qui touche les 35-40 ans et les bloque dans l’évolution de leur carrière, à un moment où il parfois difficile de conjuguer vie familiale et vie professionnelle .
Une sorte de « marketing de soi » pour remédier à la situation.

Comment trouver un réseau ?

Il est possible de trouver un réseau près de chez soi notamment auprès des écoles et des universités qui en possèdent un, au sein de l’entreprise dans laquelle on travaille, ou tout simplement en effectuant une recherche par secteur, par fonction .

Les réseaux de femmes entrepreneures sont également en pleine croissance. 32 % des entreprises sont aujourd’hui créées par des femmes selon Horizon Entrepreneurs. Une excellente infographie traite notamment du comportement des femmes entrepreneures face au financement :  http://magazine.horizonentrepreneurs.fr/2015/04/29/femmes-entrepreneures/financement-femmes-entrepreneures-les-chiffres-cles/

Ils disposent quasiment tous d’ une page sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter… pour l’organisation d’événements. Il est donc possible de les contacter ou de les rencontrer directement pour connaître les conditions d’adhésion et pouvoir un jour en faire partie.

Comment y adhérer ?

Chaque réseau professionnel à sa propre politique d’intégration . Certains fonctionnent avec le réseau d’ anciennes élèves ; d’autres préfèrent jouer sur le réseau d’entreprise ou encore sur le parrainage. Il est également possible d’y adhérer sur dossier ou sur invitation.
A noter que dans la majorité des cas, l’ adhésion est payante : entre 30 et 300 € l’année.

Quels sont les bénéfices de ces réseaux ?

Ils présentent de nombreux avantages pour les adhérentes. Elles peuvent participer à différentes activités, financées tout ou partie par les cotisations des membres. Des activités qui leur permettent de faire de nouvelles rencontres professionnelles et donc d’étoffer leur carnet d’adresse.

Par exemple : des réunions mensuelles sur la gestion de carrière (inégalités de salaire, gestion des doubles carrières, gestion d’une équipe masculine…), des formations, du coaching pour développer sa confiance en soi et acquérir de nouvelles compétences.

Les femmes adhérentes à ces réseaux sont accompagnées, aidées et conseillées dans la gestion quotidienne d’un travail ou dans la création d’entreprise.

Ces réseaux sont donc importants, ce sont en quelque sorte des booster de carrière , qui permettent aux femmes d’accéder à des postes à responsabilités et intéressants. Ils peuvent ouvrir des portes, grâce au « réseautage ». C’est notamment le cas d’un réseau connu, WAVE, qui facilite l’accès des femmes dans le milieu de l’automobile.

En tant que conjointes, chefs d'entreprise , collaboratrices , les femmes occupent une place importante dans les PME et les petites entreprises du BTP. Afin de favoriser les échanges et les retours d'expériences, des réseaux professionnels dédiés aux femmes du bâtiment ont vu le jour. La Fédération Française du Bâtiment, par exemple, propose un tour d'horizon sur des thématiques comme "le recrutement des femmes sur les chantiers".

En quelques mots, les réseaux professionnels féminins contribuent à améliorer la situation des femmes , à renforcer l’image de soi et à renforcer son propre réseau (anciennes élèves, par secteur, par fonction, femmes entrepreneures…).

Envoyez-nous votre avis