Retraite à 60 ans : quelles sont les conditions ?

La retraite, en France, est basée sur un système dit de répartition. Ainsi, les cotisations des actifs permettent de financer les retraites actuelles des inactifs. En 2008, la crise financière a eu un impact considérable sur la stabilité de ce système de financement.

retraite à 60 ans les conditionsEn effet, l’augmentation du nombre de chômeurs a causé une baisse des cotisations. A cela, il convient d’ajouter un fort nombre de départs à la retraite de la génération appelée “baby boom”.

En 2010, Eric Woerth, à l’époque Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction Publique, transmet un document aux partenaires sociaux. Celui-ci fait apparaître que seule une augmentation progressive de l’âge de départ en retraite permettra de sauver le système de retraite français. Cette loi sera votée par le Conseil Constitutionnel le 9 novembre 2010 avec une mesure phare : le relèvement progressif, sur une période de 6 ans de l’âge de départ à la retraite qui passera ainsi de 60 à 62 ans. Comment a été calculée cette progressivité ? Peut-on toujours aujourd’hui prendre sa retraite à 60 ans et sous quelles conditions ?

Quel est l’âge légal du départ à la retraite ?

Depuis la réforme des retraites en 2010, l’âge légal de départ en retraite est passé de 60 à 62 ans. L’objectif était de préserver l’équilibre financier de ce système par répartition. Ce rehaussement de l’âge légal s’est fait de façon progressive afin de ne pas pénaliser non plus, les actifs qui voyaient leur retraite arriver à grands pas. Ainsi, toutes les personnes nées avant le 1er juillet 1951 ont pu conserver leur retraite à 60 ans. Pour les personnes nées après le 1er juillet 1951, l’âge de départ à la retraite évolue jusqu’à atteindre 62 ans pour les personnes nées à compter de 1955 :

  • Du 1er juillet 1951 au 31 décembre 1951 : 60 ans et 4 mois
  • En 1952 : 60 ans et 9 mois
  • En 1953 : 61 ans et 2 mois
  • En 1954 : 61 ans et 7 mois
  • A compter de 1955 : 62 ans

Départ à la retraite à 60 ans : départ anticipé pour carrière longue

Malgré cette réforme sur l’âge légal de départ à la retraite, certaines personnes peuvent bénéficier d’un départ à 60 ans, notamment pour celles qui ont commencé à travailler jeune. C’est ce que l’on appelle un départ anticipé pour carrière longue. Afin de bénéficier de ce dispositif, il est nécessaire de respecter certaines conditions :

● avoir commencé à travailler avant 20 ans,

● pouvoir justifier de 5 trimestres validés (ou 4 trimestres pour les personnes nées entre octobre et décembre) avant la fin de l’année civile des 20 ans,

● justifier d’un nombre de trimestres cotisés. Cette condition varie en fonction de l’année de naissance, par exemple pour une personne née en 1959, il faudra justifier de 167 trimestres cotisés pour un départ en retraite à 60 ans ou pour les personnes nées à partir de 1973, il faudra justifier de 172 trimestres cotisés.

Principe de minoration de la retraite complémentaire

Qu’en est-il de la retraite complémentaire ? Pour bénéficier de la retraite complémentaire à taux plein, il est nécessaire d’avoir atteint l’âge légal de 62 ans et de pouvoir justifier du nombre de trimestres nécessaire permettant d’obtenir la retraite de base à taux plein. La retraite complémentaire à taux plein sera octroyée, sans condition de trimestres, dès l’âge de 65 à 67 ans, selon l’année de naissance.

Un dispositif de minoration de 10 % a notamment été mis en place. Ce dispositif concerne uniquement les personnes nées à compter du 1er janvier 1957 et qui ne pouvait bénéficier de leur retraite de base à taux plein à compter du 1er janvier 2019.

Ainsi, si la retraite complémentaire est demandée à la même date que la retraite de base à taux plein, une minoration de la retraite complémentaire de 10 % sera appliquée pendant 3 ans. Par contre, une demande de retraite complémentaire qui intervient un an après une retraite de base à taux plein ne sera pas réduite de 10 %. De la même façon, une majoration est octroyée dès lors où la demande de retraite complémentaire s’effectue 2 ans ou plus après la date de la demande de retraite de base à taux plein.

Pour pouvoir partir suffisamment tôt à la retraite, il faut remplir plusieurs conditions. En plus de cela, il est impératif d’anticiper un maximum afin de ne pas voir son niveau de vie baisser de façon trop importante. Il existe plusieurs solutions qui peuvent vous permettre de vous garantir un complément de revenu une fois à la retraite. SMAvie peut vous accompagner en réalisant un bilan retraite pour vous aider à évaluer vos besoins, une fois à la retraite. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos conseillers pour réaliser un bilan complet de votre situation.

Produit : PER Individuel

Document publicitaire

Sources : https://www.notretemps.com/retraite/depart-en-retraite/preparer-sa-retraite-comment-savoir-si-je-peux-partir-a-60-ans,i221155

Ces articles peuvent également vous intéresser