Le confinement a t’il été plus facile pour les femmes ?

Le confinement du printemps dernier, dû à la crise sanitaire, a montré, au-delà de tous les aspects liés à la maladie, un clivage économique et sociétal. Pour certains et certaines, confrontés au quotidien avec la classe à la maison pour les enfants, le télétravail, une organisation complètement différente de celle pratiquée en temps normal, les conséquences ont été importantes.
Lire la suite de l'article

Dans ce contexte à la fois de réorganisation de la vie de tous les jours, comment les Français ont-ils appréhendés ce confinement et les conséquences qui s’en sont suivies ? Quel mode de vie a été adopté pour faire face aux multiples facettes qui devaient être les leurs avec la gestion du travail, des enfants, des courses et des tâches de la vie courante ? Tout cela à la fois et sans oublier les risques de la vie ensemble 24 heures sur 24.

Une étude menée sur ce sujet démontre que les femmes, même si elles ont souffert de ce confinement au même titre que les hommes, ont eu une propension à mieux faire face et mieux gérer cette période. En cause, l’organisation et ses conséquences en raison d’un certain nombre de qualités et surtout d’habitude à gérer ces situations. Alors quelles sont les raisons de cette adaptabilité ?

L’autonomie, critère primordial de la réussite

Les résultats de cette étude montrent que les femmes ont eu, durant cette période, une capacité à développer une autonomie importante, absolument nécessaire en cas de télétravail, par exemple. Les statistiques prouvent que le télétravail était, jusqu’à maintenant, et ceci est paradoxal, davantage utilisé par les hommes. Cette obligation, pendant le confinement pour les femmes de recourir au télétravail, a été, pour certaines, une découverte. C’est ce qui leur a permis d’exercer ces qualités d’autonomie indispensables pour pouvoir assumer les tâches confiées à distance. Beaucoup ont relevé comme un défi de devoir assurer chez elles, en plus du reste de leurs tâches, le travail qu’elles effectuaient auparavant dans leur bureau avec une hiérarchie omniprésente. Beaucoup ont pris goût à ce nouveau mode de travail qui, sans obligation de transport, leur permettait une organisation différente.

Équilibre et concentration, en soutien à l’autonomie

Khardam, un groupe dans l’immobilier d’entreprises avec plus de 400 salariés a réalisé une étude sur le sujet de la vie en entreprise et du télétravail pendant le confinement. Il a été mis en avant que d’autres qualités que l'autonomie avaient permises aux femmes de mieux faire face à cette période. Leur résistance à ces nouvelles conditions de vie avec l’obligation de gérer l’enseignement des enfants, leur travail et toutes les autres tâches faisaient appel à une organisation sans faille. Dans ce contexte, les femmes ont mis à profit leur équilibre et leur force de concentration pour tout assumer.

 

Certains hommes ont ressenti de la frustration dans cette obligation de confinement. Pour beaucoup d’entre eux, l’obligation de travailler dans le contexte familial, avec la présence notamment des enfants, a été plus perturbante que pour les femmes.

Cette période inhabituelle a chamboulé nos habitudes aussi bien au travail qu’au sein de la famille. En plus de ce changement, beaucoup d’entre nous ont été contraints de mettre entre parenthèses des projets qui auraient déjà dû voir le jour. Afin de préparer au mieux l’avenir, le plus sereinement possible, il convient de faire un bilan de votre situation. En fonction de vos envies et de vos besoins, nos conseillers seront vous guider dans des choix qui pourraient s’avérer stratégiques pour votre futur.

 

Document publicitaire

Sources : https://www.lefigaro.fr/entrepreneur/travail-pourquoi-les-femmes-ont-mieux-resiste-que-les-hommes-pendant-le-confinement-20201009

 

 

 

Envoyez-nous votre avis