Création d’entreprise par une femme : toujours un sujet de discussion ?

Si l‘on assistait, il y a encore quelques années, à une réticence concernant l'entrepreneuriat des femmes, une nette amélioration s’est fait sentir ces dernières années. Grâce à une prise de conscience des femmes et des mesures facilitent la création ou la reprise d’entreprise.

En effet, depuis 2012, les créations d’entreprises féminines ont largement progressé et représentent aujourd’hui 27 % des créations globales d’entreprises. On s’aperçoit donc que créer au féminin devient de plus en plus naturel et n'apparaît plus comme une aventure non fondée, sortant du carcan des phénomènes de société en devenant un processus largement accepté et encouragé.

Les mesures dans le cadre d’un plan pour l’entreprenariat féminin, mis en place en 2013, permettent aussi très certainement de faciliter les créations et donc leur accompagnement. Par ailleurs, la loi concernant l’égalité professionnelle permet aussi de fixer les règles en entreprise, permettant ainsi de préparer les esprits. Enfin, le statut d’auto-entrepreneur a très certainement également permis à certaines de se lancer dans cette aventure de la création.

Alors, l’entreprenariat féminin est-il toujours un sujet de discussion voire de polémique ?

Entreprenariat des femmes, sujet sociétal

Si la création d’entreprises progresse, les blocages sont notamment dans le type d’entreprises créées, où les secteurs choisis correspondent plus à des affinités féminines alors que d’autres secteurs n’attirent pas les femmes. Il y a donc de la part des femmes une “censure” qu’elles s’imposent, à moins que tout simplement elles préfèrent entreprendre dans les domaines où elles se sentent plus à l’aise avec de plus grandes compétences. Ceci a une conséquence, la réussite des femmes sur trois ans est plus importante que celle des hommes. Par ailleurs, on s’aperçoit qu’en termes de prêt les refus sont plus fréquents que pour des projets présentés par des hommes : ceci implique qu’une réticence existe toujours également dans le milieu bancaire.

Entreprenariat des femmes et entourage familial

Au-delà des différentes difficultés liées à l’entrepreneuriat, une des difficultés que peuvent encore rencontrer les femmes réside dans leur entourage familial. Le bouleversement qu’engendre la création ou la reprise d’entreprise affecte directement la vie de tous les jours et l’organisation familiale. Du cercle le plus proche, mari et enfants, au plus éloigné comme les grands-parents ou les amis, cette décision de création a des conséquences. C’est pour cette raison que le projet doit être accepté par tout l’entourage afin qu’il puisse apporter l’aide matérielle éventuelle, notamment pour la gestion courante du foyer. Mais l’entourage devra surtout apporter l’aide psychologique dont le créateur d’entreprise a besoin pour plus de sérénité dans cette réalisation. Le soutien de toute la cellule proche, ainsi que des amis, est important pour donner confiance en soi, pour pouvoir traverser les étapes difficiles et assumer le quotidien en même temps que les obligations d’un chef d’entreprise.

Si la création féminine n’est plus forcément un sujet, il n’est pourtant pas toujours aisé de prendre la décision de se lancer, mais surtout de garder le cap quand les difficultés seront plus importantes, les préjugés n’étant pas encore totalement gommés. Afin de vous aider dans votre projet de création, SMAvie vous accompagne. Notre solution BATIPREVOYANCE Major – Major Plus* est parfaitement adaptée pour pallier les insuffisances de votre régime obligatoire et ne pas mettre en danger l’équilibre budgétaire de votre foyer. Un conseiller de votre région pourra déterminer avec vous ce qui est le plus adapté à votre situation.

*Contrat collectif de prévoyance individuelle à adhésion facultative

Document publicitaire

Sources :

http://www.chefdentreprise.com/Thematique/we-are-startup-1081/actualite-30317/Breves/Entrepreneuriat-feminin-femmes-privilegient-autres-financements-que-levee-fonds-329867.htm#ALbCBK7LzJUEqSP6.97